header-logo

Communication marketing basée sur l'intelligence artificielle

Avis de non-responsabilité : le texte affiché ci-dessous a été traduit automatiquement à partir d'une autre langue à l'aide d'un outil de traduction tiers.


EA réaffecte les futurs projets Need for Speed au développeur De Burnout Criterion Games

Feb 21, 2020 12:16 AM ET

EA dit que les futurs jeux de la série Need for Speed seront développés par Criterion Games, tandis que le développeur précédent de la série Ghost Games sera rebaptisé comme un studio de soutien pour aider à divers projets sous le parapluie EA, selon GamesIndustry.biz.

Criterion Games est surtout connu pour avoir créé la série Burnout. Cependant, le studio a déjà produit deux jeux dans la série Need for Speed – 2010 Need for Speed: Hot Pursuit et 2012 Need for Speed: Most Wanted, qui sont quelques-uns des versements les plus populaires de la franchise.

Personnellement, j’ai senti que 2012 Most Wanted a été un point culminant dans la série parce qu’il se sentait comme une suite spirituelle à Burnout, tout en maintenant l’identité de Need for Speed. Pendant ce temps, mon éditeur Sean dit 2005 Most Wanted était son tout et refuse de reconnaître la suite. Mais parce que Criterion Burnout 3: Takedown est son coureur préféré de tous les temps, nous sommes tous les deux assez excités de voir ce que le studio fait avec Need for Speed maintenant.

Ghost Games a repris Need for Speed en 2013 avec la sortie de Need for Speed: Rivals, qui a été bien reçu, mais les deux jeux suivants ont été accueillis avec des critiques mitigées. La tranche la plus récente, Need for Speed: Heat, a fait un peu mieux, cependant.

Comme le souligne notre site jumeau Polygon, Criterion a en fait passé ses dernières années en tant que studio de soutien pour les autres franchises d’EA, créant les batailles spatiales très appréciées de la série Star Wars: Battlefrontet le mode de bataille épique Firestorm de Battlefield V. Ce sera bien de voir le studio construire ses propres jeux à nouveau.

Contact Information:

Taylor Lyles
Tags:   French, United States, Wire