header-logo

Communication marketing basée sur l'intelligence artificielle

Avis de non-responsabilité : le texte affiché ci-dessous a été traduit automatiquement à partir d'une autre langue à l'aide d'un outil de traduction tiers.


ALERTE SHAREHOLDER : Le cabinet d’avocats Pomerantz rappelle aux actionnaires des pertes sur leur investissement dans Axiom Holdings, Inc. de recours collectifs et de délai à venir – AIOM

Feb 23, 2020 9:44 AM ET

NEW YORK — Pomerantz LLP annonce qu’un recours collectif a été intenté contre Axiom Holdings, Inc. (« Axiom » ou la « Société ») (OTCMKT:AIOM) et certains de ses dirigeants.   Le recours collectif, déposé devant la Cour de district des États-Unis, district sud de New York, et inscrit en vertu de 17-cv-04756, est au nom d’un groupe composé d’investisseurs qui ont acheté ou acquis d’autres titres Axiom, cherchant à recouvrer des dommages-intérêts compensables par les violations par les défendeurs de la Securities Exchange Act de 1934.

Si vous êtes un actionnaire qui a acheté des titres Axiom entre le 14 octobre 2016 et le 19 juin 2017, les deux dates inclusives, vous avez jusqu’au 21 août 2017 pour demander à la Cour de vous nommer demandeur principal pour le groupe.  Une copie de la plainte peut être obtenue à www.pomerantzlaw.com.  Pour discuter de cette action, communiquez avec Robert S. Willoughby au rswilloughby@pomlaw.com ou au 888.476.6529 (ou 888.4-POMLAW), sans frais, ext. 9980. Les personnes qui s’enquièrent de la demande par courriel sont encouragées à inclure leur adresse postale, leur numéro de téléphone et le nombre d’actions achetées.

[Cliquez ici pour vous joindre à ce recours collectif]

Axiom Holdings, Inc. est un producteur d’électricité indépendant et un promoteur immobilier qui développe, construit, possède et exploite des centrales et des hôtels de production d’électricité. Axiom continue de tirer parti de ses partenariats mondiaux avec les propriétaires immobiliers et les promoteurs hydroélectriques et d’élargir son portefeuille d’actifs par l’acquisition et le développement de pipelines identifiés.

Le 10 octobre 2016, Axiom Holdings, Inc. a conclu une entente d’échange d’actions (l’« entente ») avec CJC Holdings, Ltd. (avec ses filiales, « CJC »), une société de Hong Kong, et les deux actionnaires de CJC, Hu Dengyang et Yang Chuan (collectivement, « Actionnaires de la CJC »). CJC, par l’intermédiaire de ses filiales, exploite et construit des centrales hydroélectriques électriques situées en Chine, dont deux sont en exploitation, une troisième en construction et une quatrième à l’étape de la planification et devrait être exploitée en 2019. De plus, CJC, par l’entremise de ses filiales, exploite deux hôtels en Chine.

En vertu de la convention, Axiom devait acquérir toutes les actions émises et en circulation de CJC auprès des actionnaires de CJC en échange de l’émission aux actionnaires de CJC de 200 000 000 d’actions ordinaires de la Société.

La plainte allègue que, tout au long de la période visée par le recours collectif, les défendeurs ont fait des déclarations manifestement fausses et trompeuses au sujet des politiques commerciales, opérationnelles et de conformité de la Société. Plus précisément, les défendeurs ont fait des déclarations fausses et/ou trompeuses et/ou n’ont pas révélé que : i) Axion n’avait pas le contrôle sur le processus de fusion suffisant pour s’assurer que l’entente avec CJC serait conclue; (ii) par conséquent, l’entente avec CJC n’a jamais été conclue; (iii) l’émission d’actions de la Société aux actionnaires de CJC était donc inappropriée; et (iv) à la suite de ce qui s’est passé, les déclarations publiques d’Axiom étaient matériellement fausses et trompeuses à tous les moments pertinents.

Le 19 juin 2017, Axiom a publié un communiqué de presse révélant que la Société avait identifié des divergences liées à des annonces de nouvelles antérieures en réponse à une assignation de la Securities and Exchange Commission.  Le lendemain, Axiom a publié un deuxième communiqué de presse, informant les investisseurs qu’« il semble maintenant que la fusion n’a jamais été conclue » et informant les investisseurs qu’elle annulerait les actions qui ont été émises aux actionnaires de CJC dans le cadre de la fusion.

Sur ces nouvelles, le cours de l’action Axiom a chuté de 0,44 $, ou 37,93% sur deux jours de négociation, pour clôturer à 0,72 $ le 20 juin 2017.

Le cabinet Pomerantz, qui a des bureaux à New York, Chicago, en Floride et à Los Angeles, est reconnu comme l’un des cabinets les plus en avant dans les domaines des litiges en matière de sociétés, de valeurs mobilières et de recours collectifs antitrust. Fondé par feu Abraham L. Pomerantz, connu comme le doyen du barreau des recours collectifs, le cabinet Pomerantz a été le pionnier dans le domaine des recours collectifs en valeurs mobilières. Aujourd’hui, plus de 80 ans plus tard, le cabinet Pomerantz poursuit la tradition qu’il a établie, luttant pour les droits des victimes de fraude en valeurs mobilières, de manquements à l’obligation fiduciaire et d’inconduite d’entreprise. Le cabinet a recouvré de nombreuses indemnités de dommages-intérêts de plusieurs millions de dollars au nom des membres du groupe. Voir www.pomerantzlaw.com

CONTACT: Robert S. Willoughby Pomerantz S.E.N.C.R.L. rswilloughby@pomlaw.com

Contact Information:

pomlaw.com