header-logo

Communication marketing basée sur l'intelligence artificielle

Avis de non-responsabilité : le texte affiché ci-dessous a été traduit automatiquement à partir d'une autre langue à l'aide d'un outil de traduction tiers.


Le superviseur de la division des stupéfiants de la police de Houma a été surpris en train de voler des milliers de dollars. Qu’arrivera-t-il à lui pour s’être livré à une telle inconduite?

Mar 3, 2020 1:46 AM ET

Les policiers corrompus abusent souvent des ressources d’application de la loi et aggravent encore la situation en falsifiant les documents publics pour justifier leurs actes. Lorsque cela se produit, ils seront accusés au criminel s’ils sont pris, mais toute personne qui est spécifiquement victime de ces actes peut également déposer une poursuite contre le ministère.

La police de Houma enquête sur un officier qui a volé plusieurs milliers de dollars dans les mois qui ont précédé sa retraite.

Un officier à la retraite a volé des milliers de personnes avant de quitter le départ et détruit la piste papier

Selon les premiers rapports des responsables de la police d’État en charge de l’enquête, l’agent aurait pu falsifier des dossiers pour dissimuler ses actes. Ils croient qu’environ 6 500 $ en fonds du ministère ont disparu et c’est lui qui est responsable. Une grande partie de ce qui a été volé provenait d’un compte de dépenses du ministère général.

Les procureurs locaux sont actuellement en train d’inculper le suspect de 46 ans de multiples chefs d’accusation de blessures aux dossiers publics, de faux, de malversation dans ses fonctions et de vol d’un montant compris entre 5 000 $ et 25 000 $. Le chef de Houma a fait remarquer que l’agent venait de prendre sa retraite quelques mois plus tôt après 23 ans de service dans la collectivité. Il a été chef de la division locale des stupéfiants à Houma pendant un certain nombre d’années. Le chef a également déclaré que la situation était « choquante », mais n’a pas voulu faire d’autres commentaires avant que l’enquête ne soit terminée.

Le suspect a été arrêté et se trouve maintenant dans une prison locale de la paroisse de Terrebonne où il est détenu avec une caution de 20 000 $.

Inconduite policière et possibilité de poursuites judiciaires

L’une des façons dont la police se livre à l’inconduite est de falsituer des documents officiels pour procéder à de fausses arrestations, voler de l’argent, détruire des preuves et d’autres formes de comportement préjudiciable. Dans certaines situations, plusieurs agents peuvent être impliqués dans le cadre d’une opération de dissimulation plus vaste et le gouvernement de l’État doit s’impliquer. Lorsque des personnes sont victimes de ces actes, il est important d’obtenir de l’aide juridique et d’en apprendre davantage sur la possibilité d’une réclamation contre les agents responsables.

Tous les agents engagés dans ce genre de comportements feront face à des accusations criminelles, des poursuites civiles,ou les deux à la fin d’une enquête. Dans des situations comme l’article de nouvelles ci-dessus, l’argent provient de l’argent des contribuables, et il est illégal de prendre ou de dépenser tout cet argent de façon non autorisée. Même si l’État procède à des accusations criminelles, toute personne qui est faussement arrêtée, accusée ou emprisonnée en raison d’une action policière illégale a des motifs d’intenter une action civile distincte contre les agents.

Obtenir de l’aide d’un avocat local

De nombreuses victimes d’inconduite et de brutalité policières demandent de l’aide juridique chaque année. Brad Doyle est disponible pour aider les clients locaux dans la région de Houma et les parties voisines de la Louisiane.

Contact Information:

Call us: (985)-868-7575