United States Brazil Russia France Germany China Korea Japan

Artificial Intelligence driven Marketing Communications

 
Jun 8, 2021 5:39 PM ET

La Fondation Srinarayanathas célèbre le Mois du patrimoine philippin en semant la Bourse de la jeunesse philippine à la Ville de Toronto


La Fondation Srinarayanathas célèbre le Mois du patrimoine philippin en semant la Bourse de la jeunesse philippine à la Ville de Toronto

iCrowd Newswire - Jun 8, 2021

Markham, CANADA – À l’occasion de l’année inaugurale du Mois du patrimoine philippin en Ontario, la Fondation Srinarayanathas est fière d’appuyer la Bourse de la jeunesse philippine de la Ville de Toronto. L’Ontario compte près de 350 000 personnes d’origine philippine. En un laps de temps relativement court, la communauté philippine a apporté des contributions incroyables au tissu social, culturel et économique de l’Ontario. La Loi de 2021 sur le Mois du patrimoine philippin récemment adoptée, qui proclame le mois de juin Mois du patrimoine philippin en Ontario, n’est pas seulement une affirmation de la contribution des Philippins ontariens et une occasion de célébrer le Jour de l’indépendance des Philippines le 12 juin, mais aussi une importante plateforme pour des initiatives qui font progresser le rôle et l’influence de la communauté philippine en Ontario et, en fait, partout au Canada. L’une de ces initiatives est la Bourse de la jeunesse philippine. Géré par l’Urban Alliance on Race Relations, le Filipino Youth Fellowship est un nouveau programme qui offre aux étudiants politiquement motivés d’origine philippine un programme structuré de huit mois qui comprend des ateliers de formation, du mentorat, un projet communautaire et un stage de 12 semaines travaillant directement avec un membre du conseil municipal de Toronto. Le fait de placer divers jeunes Philippins dans des espaces décisionnels clés aidera à faire en sorte que la substance, la forme et les détails de ce que le gouvernement de Toronto décide reflètent mieux les expériences de la communauté philippine. Pour en savoir plus, consultez https://www.youthfellowship.ca/filipino-youth.  Inspirée par une tradition philanthropique vieille de près d’un siècle, la Fondation Srinarayanathas soutient une grande variété de causes au Canada et dans le monde. L’engagement civique est un domaine d’intérêt clé pour l’octroi de subventions à la fondation, qui a déjà parrainé le lancement du réseau intergouvernemental Tamils in Public Service en 2016 et le lancement de la Bourse pour les jeunes Tamouls plus tôt cette année. C’est un honneur incroyable pour la Fondation Srinarayanathas d’aider à mettre sur le graine la cohorte inaugurale de la Bourse de la jeunesse philippine à Toronto. Presque tous les jours, dans mon rôle de président-directeur général du Computek College, je suis témoin de la résilience, de la solide éthique de travail et du dévouement de mes collègues et étudiants philippins. Bon nombre d’entre eux sont des nouveaux arrivants qui ont quitté une carrière fructueuse aux Philippines et qui apportent avec eux d’énormes compétences et connaissances qui peuvent améliorer l’Ontario. Nous l’avons déjà vu dans la façon dont les Philippins ontariens se sont avérés essentiels pour assurer la sécurité, la santé et la sécurité des Ontariens pendant la pandémie de COVID-19. Savoir que des programmes tels que la Bourse pour les jeunes Philippins aideront leurs enfants à obtenir des opportunités politiques, économiques et sociales encore plus grandes est rassurant. En tant qu’immigrant tamoul canadien de première génération, l’objectif du programme de fonctionner à partir de valeurs clés enracinées dans le kapwa résonne également pour moi alors que nous faisons collectivement ce travail en solidarité avec nos communautés des Premières Nations à Tkaronto et au-delà. Muraly Srinarayanathas, président, Fondation Srinarayanathas Au nom d’une incroyable communauté de jeunes qui ont collectivement développé FYF, le comité directeur est reconnaissant pour le soutien financier fondamental de la Fondation Srinarayanathas à ce programme de stage tant attendu. Le FYF a été introduit en sachant que les Philippins sont non seulement sous-représentés dans les espaces de prise de décision, mais font face à plusieurs obstacles pour accéder aux opportunités de développement de carrière et d’engagement civique. Nous espérons changer cela. Avec l’introduction du Mois du patrimoine philippin à l’échelle provinciale, les contributions des Philippins au tissu de la société canadienne sont de plus en plus reconnues. Mais plus qu’être résilients et essentiels, les Philippins sont des leaders puissants qui ont leur place dans la prise de décisions pour nos propres communautés. Grâce à FYF, nous réinventons activement et construisons un avenir où les Philippins sont représentés et habilités à diriger dans les lieux de pouvoir. Ce qui est encore plus important, c’est l’occasion d’amener nos valeurs kapwa à l’engagement civique et (dé/re)apprendre nos positions et nos responsabilités en tant que colons non invités sur l’île de la Tortue. En tant que tel, nous ne prenons pas à la légère le soutien de la Fondation Srinarayanathas. L’avenir est prometteuret prometteur, sachant que diverses communautés peuvent s’élever les unes les autres dans la solidarité. Mauriene Tolentino, coprésidente, Comité directeur de la Bourse de la jeunesse philippine Il est important d’ouvrir les portes aux jeunes racialisés pour qu’ils soient vus et entendus dans les espaces où les décisions sont prises. Mais il est encore plus crucial que nos jeunes fassent partie des structures qui prennent ces décisions. Nous sommes extrêmement reconnaissants à la Fondation Srinarayanathas d’avoir de nouveau investi dans cette cause et d’avoir été la championne communautaire de notre première bourse pour les jeunes Philippins. Ce genre d’allié intercommunauté est maintenant plus que jamais nécessaire alors que nous nous interrogeons consciemment sur nos rôles et nos obligations en tant que colons sur l’île de la Tortue. Neethan Shan, directrice générale, Urban Alliance on Race Relations

Contact Information:

Andrea Anders
andrea@station369.com



Tags:    French, United States, Wire